L’intelligence artificielle, sur toutes les lèvres en ce moment, existe en réalité depuis les années 60. Les premiers jeux d’échecs électroniques utilisaient déjà cette technologie, capable d’adopter une stratégie en réponse à la vôtre!

Récemment, l’explosion des capacités de calcul des ordinateurs a permis à l’intelligence artificielle d’entrer dans une nouvelle ère. On la retrouve dans les voitures autonomes, les assistants personnels, ou encore le monde de la finance… Aujourd’hui, il est tout à fait probable que vous utilisiez quotidiennement une forme d’intelligence artificielle, même sans vous en douter !

Intelligence Artificielle et médecine

L’un des domaines dans lequel on observe certaines des plus grandes avancées en termes d’intelligence artificielle est le diagnostic médical.

Par exemple, depuis 2005, IBM perfectionne son programme d’intelligence artificielle, baptisé Watson (non, même pas pour « Elémentaire mon cher Watson », mais en l’honneur de Thomas Watson, dirigeant d’IBM de 1914 à 1956). IBM a conçu Watson afin qu’il puisse répondre à des questions en « langage naturel » – c’est à dire posées par de bons vieux humains, et à l’oral en plus! D’ailleurs, Watson est devenu champions de Jeopardy (un jeu télévisé américain cousin de Questions pour un Champion) en 2011, devenant ainsi une vraie petite célébrité !

Aujourd’hui, le milieu médical utilise régulièrement Watson, notamment pour les diagnostics d’imagerie. Doté d’une immense base de savoirs médicaux, il « apprend » quotidiennement en comparant et en intégrant les dizaines de milliers d’images de sa base de données avec les diagnostics associés.

Et la prochaine étape alors ?

Pour Watson par exemple, la prochaine étape sera peut-être le pronostic médical. Il pourrait un jour être capable, en utilisant sa base de données pour calculer des statistiques, de prédire l’évolution d’une tumeur chez un patient.

Mais l’intelligence artificielle n’est pas utilisée médicalement que pour les diagnostics d’imagerie !

Une équipe de chercheurs américains, israéliens et allemands, a développé un logiciel d’intelligence artificielle, surnommé DeepGestalt, capable de reconnaître et d’identifier plusieurs centaines de syndromes génétiques en se basant sur des photographies en 2D des patients !

En cours d’apprentissage, DeepGestalt se base sur plus de 26000 dossiers de patients déjà diagnostiqués. Cette base de données lui permet de reconnaître (et d’apprendre !) les liens entre génotype (les caractéristiques génétiques des patients) et phénotype (leurs caractéristiques physiques – et visibles !).

Aujourd’hui déjà, DeepGestalt est capable, à partir d’une photo, de proposer immédiatement le bon diagnostic dans 60% des cas !

Ses créateurs continuent bien évidemment d’alimenter sa base de données, afin d’améliorer encore ses capacités de diagnostic! Mais déjà, DeepGestalt a, au cours de 3 expériences différentes, été plus performant que les spécialistes (bien humains, eux !).

Et si le futur de la médecine était là ?

DeepGestalt, le fils naturel de BigBrother et du docteur McDreamy ?

 

Inscription à la newsletter

Renseignez vos centres d'intérêts et recevez uniquement les nouveautés des domaines qui vous intéressent

S'inscrire

Merci pour votre inscription.

Une erreur est survenu lors de votre inscription.

Merci de réessayer ultérieurement, ou de nous contacter via le formulaire.