Fitbit, Polar, Jawbone… Autant de marques que vous connaissez bien. Ils mesurent vos pas, et le nombre de calories dépensées dans votre journée, et ils vous prouvent que pour cramer les calories du Snickers de cet après-midi, il vous faudra sûrement faire 5 sessions de Pump…

Mais le font-ils tous bien ?

Il était grand temps qu’un laboratoire de recherche s’attelle à comparer les données réelles de pas et de calories brûlées avec le nombre de pas et de calories comptés par nos moniteurs d’activité. C’est ce à quoi s’est attelée une équipe de chercheurs américains spécialisés en kinésiologie et science du sport.

Ils ont ainsi testé 6 appareils différents – Basis, Fitbit Flex, Polar FT7, Jawbone, Omron et Actigraph – lors de tests d’effort maximal effectués sur tapis roulant.

Bien évidemment, les fabricants de ces appareils ont réalisé des tests de validation, mais à l’heure actuelle, aucune étude scientifique n’avait permis de les tester lors de sessions d’exercice très intenses.

Verdict ?

Parmi les 6 appareils testés, seuls le Fitbit, l’Omron et l’Actigraph étaient parfaitement dans les clous en ce qui concerne le nombre de pas. Le Jawbone et le Basis ont en revanche tendance à sous-estimer le nombre de pas réalisés lors d’un exercice intense.

En ce qui concerne la dépense calorique, c’est la caca, c’est la cata, c’est la catastrophe ! Enfin non, pas jusque là non plus, mais aucun des appareils testés n’a mesuré la dépense calorique correctement : le Basis, le Fitbit, le Jawbone et le Polar surestiment significativement le nombre de calories dépensées lors d’un effort intense, tandis que l’Actigraph et le Omron le sous-estiment. Une précédente étude avait démontré que le Fitbit Flex estimait tout à fait correctement les nombre de calories dépensées lors d’une activité de marche ou de jogging sur terrain plat, mais perdait en précision avec l’ajout de montées et descentes (lisible ici).

Alors, on ne peut pas leur faire confiance ?

Ne jetez pas votre moniteur d’activité tout de suite ! Cette étude comporte plusieurs limites, mentionnées par les auteurs. Tout d’abord, elle se limite à un type d’exercice particulier : la course à pied, sur tapis roulant, avec ajout d’inclinaison. Impossible d’extrapoler ces résultats de manière certaine à d’autres activités de haute intensité (un match de basket ou une séance de Crossfit par exemple !). Notre équipe de chercheurs avait également séparé les participants à l’étude en 2 groupes : un groupe en très bonne forme physique, et un groupe avec une forme physique inférieure ou égale à la moyenne. Forcément, les individus plus en forme on atteint des vitesses et des inclinaisons supérieures du tapis roulant lors du test, et c’est chez eux que les différences les plus grandes entre les données mesurées et les données affichées sur les moniteurs ont été observées.

En gros, si vous n’êtes pas une bête de sport qui fait des activités complètement folles (genre un match de basket le samedi suivi d’un ultra trail le dimanche matin), vous pouvez faire à peu près confiance à votre Fitbit ! Ouf !

 

Inscription à la newsletter

Renseignez vos centres d'intérêts et recevez uniquement les nouveautés des domaines qui vous intéressent

S'inscrire

Merci pour votre inscription.

Une erreur est survenu lors de votre inscription.

Merci de réessayer ultérieurement, ou de nous contacter via le formulaire.